1. Comment bien choisir sa paire de chaussures de sport?

«Avant tout, il faut se questionner afin de bien cibler les activités pratiquées. C’est la clé pour ne pas être déçue de notre achat, car chaque chaussure a ses particularités et chaque sport, ses exigences», indique Diane Jolicoeur, acheteuse au département des chaussures athlétiques, chez Sports Experts.

Selon Madame Jolicoeur, si on s’entraîne assidûment plus de trois fois par semaine, mieux vaut choisir une chaussure spécialisée pour un entraînement optimal plutôt qu’une chaussure multisport. Polyvalent, ce dernier type de soulier est plus ferme et soutien le pied à merveille. On opte pour celui-ci si on court de façon modérée ou si on pratique sporadiquement différents sports.

2. Quel est le premier attribut à vérifier lorsqu’on choisit sa chaussure?

Le confort se doit d’être le critère de sélection prioritaire. Exit la croyance stipulant que la chaussure finira pas «se casser». Celle-ci doit être confortable d’entrée de jeu, car la physiologie des pieds varie d’une personne à une autre. Pas étonnant que certaines compagnies offrent des modèles de diverses largeurs, convenant tantôt aux petons étroits, et tantôt aux plus larges. La largeur normale d’une chaussure féminine est B. En conséquence, celles qui ont un pied plus mince tendront vers une largeur AA, alors qu’un pied plus large lorgnera le D. «Il faut porter une attention particulière à la longueur, mais aussi à la largeur du pied», insiste la spécialiste. Chaque compagnie offrant un niveau d’ajustement et un système de coussinage bien à elle, Madame Jolicoeur suggère fortement d’essayer plusieurs marques de chaussures sportives et de les tester en boutique avant d’arrêter définitivement notre choix.

3. Quel type de chaussure, pour quel sport?

En ce qui à trait à l’entraînement en circuit ou le sport en salle, la stabilité est primordiale afin minimiser les chocs ou les impacts. Adepte des routines sportives qui impliquent des mouvements latéraux? Le support doit impérativement être au rendez-vous afin de limiter les risques d’entorses et de foulures. On mise sur un modèle avec des bandes de tissus disposés sur les deux côtés de la chaussure, imparables pour offrir un soutien latéral irréprochable. «De façon plus précise, une chaussure multisport telle que la Nike IN-Season TR 8 offre un bon support latéral sans restreindre pour autant la mobilité», note l’experte. Les activités composées d’une suite de mouvements variés, comme la Zumba, requièrent pour leur part une certaine souplesse dans la semelle, alors que les sports à impact nécessitent une semelle plus épaisse.

En résumé, peu importe l’activité choisie, Mme Jolicoeur suggère de toujours se renseigner auprès d’un conseiller en magasin. Ces employés sont formés pour voir clair dans l’offre élargie de chaussures et nous aider à faire un choix éclairé. Car lorsqu’on pratique une activité régulièrement, une paire de souliers bien ajustée à nos pieds nous évitera non seulement de l’inconfort récurrent mais aussi (et surtout!) de douloureuses blessures.